COVID 19 : Questions / Réponses les plus fréquentes

Vous pensez avoir été exposé au Coronavirus COVID-19 et avez des symptômes ?

Je reste vigilant ? Je programme une téléconsultation ? J'appelle le 15 ?
Pour vous aider à répondre un  site Internet (anonyme et gratuit) : un test en ligne pour évaluer les symptômes perçus (en 24 questions) et détailler la marche à suivre en fonction du résultat.

https://maladiecoronavirus.fr/

 

Vous avez de la fièvre !

La prise d'anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone ...) pourrait être un facteur d'aggravation de l’infection. En cas de fièvre, le seul traitement recommandé pour diminuer la fièvre en cas de COVID-19 est le paracétamol.

Il ne faut surtout pas en prendre plus de 1g par prise, et pas plus de 3g par jour.

 

Vous avez des questions sur la prise de vos médicaments ?

N'arrêtez pas votre traitement ! 
Pour vérifier si un médicament pourrait présenter un risque potentiel d’aggraver vos symptômes :

https://www.covid19-medicaments.com/

 

Le masque de protection fait maison, une bonne idée ?

Les patrons, « tuto » et conseils divers pullulent pour fabriquer des masques de protection qui manquent tant à ceux qui en ont le plus besoin. Cette solidarité et ces bonnes intentions se rencontrent par dizaines dans de nombreux appels de particuliers ou de groupes de discussion à des couturiers et couturières. Même le CHU de Grenoble a publié un « patron pour masque de soin en tissus » qui a été très partagé par les internautes

MAIS, en fait, les masques « faits maison » en tissu ne protègent pas efficacement !
Il faudrait glisser dans le tissu un matériau permettant une filtration microscopique qui arrête les microgouttelettes émises par la toux, la parole forte ou un éternuement, par exemple du feutre, ou un filtre d’aspirateur. « Mais une simple pièce d’étoffe, c’est une illusion totale ». C’était « une option complémentaire pour ceux qui le souhaiteraient et qui ne sont pas en contact direct avec des patients », a précisé depuis l’établissement alpin.

Contrairement aux masques normés, ceux qui sont fabriqués à la maison répondent davantage à un besoin de travaux pratiques qu’à une exigence sanitaire.
Dans son avis du 14 mars, la Société française d’hygiène hospitalière indique qu’il faut « éviter d’utiliser d’autres types d’écrans à la place des masques chirurgicaux (masques en tissu, masques en papier, chiffons noués derrière la tête) du fait de données scientifiques concernant leur efficacité (étanchéité) très rares ».

Le professeur Pascal Astagneau, médecin infectiologue à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, va même plus loin : « C’est une fausse bonne idée » qui peut avoir un effet « contre-productif », si l’on se croit protégé alors que le tissu n’est pas efficace ou que les masques en tissu ne sont pas lavés régulièrement ou encore qu’ils ne sont pas bien fixés sur le visage et on risque de contribuer à propager la maladie !

En résumé, seuls les masques normés sont valables pour les malades (suspectés, testés…) et les soignants. Pour tous les autres, y compris les personnes en lien avec du public, respecter les distances de sécurité, se laver les mains et éternuer et tousser dans son coude, restent des moyens plus sûrs de se tenir à distance du virus que se couvrir d’un masque fait maison, peu efficace et faussement rassurant.

 

Je dois renouveler mon ordonnance de traitements au long court,  dois-je consulter mon médecin ?

Non. Pour tous les médicaments sur prescription médicale, « les Français peuvent se voir délivrer leurs médicaments jusqu'au 31 mai, et ce sans renouvellement d'ordonnance".
C’est d'ailleurs le cas plus spécifiquement pour les femmes qui se trouvent en possession d'une ordonnance de pilule contraceptive périmée : Les pharmaciens sont autorisés à délivrer la pilule contraceptive aux femmes  « sur simple présentation de leur ancienne ordonnance ».

Seule la délivrance du paracétamol en pharmacie est restreinte :

→ Les pharmaciens pourront délivrer sans ordonnance 1 seule boite de paracétamol (500 mg ou 1g) par patient ne présentant aucun symptôme, ou 2 boites (500 mg ou 1g) en cas de symptômes (douleurs et/ou fièvre).

 La vente sur Internet des médicaments à base de paracétamol, d'ibuprofène et d'aspirine est suspendue.

 

Est-il indispensable d'imprimer l'attestation ou peut-on la remplir sur mobile/ordinateur et la présenter directement depuis son smartphone ?

 Il existe deux documents différents permettant de se déplacer : 

  • l’attestation de déplacement dérogatoire, qui est un document papier signé par la personne qui en fait usage. Elle ne peut donc pas être présentée depuis un smartphone. Nous étudions la possibilité de mettre en place un dispositif digital et mobile;
  • l’attestation de l’employeur, qui est un document papier renseigné et signé par l’employeur attestant qu’une personne exerce une profession entrant dans la catégorie des professions autorisées à se déplacer et ne pouvant exercer en télétravail. Cette attestation doit être utilisée lors des déplacements domicile-travail et doit être présentée aux forces de l’ordre sur demande.

Par ailleurs, la carte professionnelle des professionnels de santé (médecins, soignants, pharmaciens), des forces de sécurité et de secours (policiers, gendarmes et pompiers), des élus, des magistrats etc. et des journalistes, peut être utilisée pour se rendre sur son lieu de travail. Elle ne constitue pas pour autant un « passe-droit » permettant de s’exonérer des règles applicables aux déplacements personnels, et de la présentation pour ceux-ci de l’attestation de déplacement dérogatoire.

 

C’est à imprimer tous les jours ou juste une fois ? 

Pour chaque déplacement, une attestation de déplacement dérogatoire doit être renseignée et signée le jour même du déplacement : cette attestation n’est donc valable qu’une fois et doit être renouvelée au besoin.

 

On ne précise pas l'heure du déplacement ?

L’attestation de déplacement dérogatoire ne prévoit pas de mention d’heure du déplacement. C’est à chacun, en responsabilité, de réduire au maximum son temps de déplacement afin de limiter le plus possible ses contacts. En revanche, lors d’un contrôle, les forces de l’ordre pourront inscrire l’heure du contrôle, afin que la même attestation ne puisse pas servir pour un second déplacement au cours de la même journée.

L’attestation de l’employeur, elle, a une validité permanente.

 

Quand c'est la même activité réalisée plusieurs fois, elle doit être automatiquement indiquée à la date du jour sur le formulaire ?

Il convient de limiter le plus possible les déplacements. Ainsi il sera nécessaire de réaliser une déclaration signée à la date du jour, pour chaque déplacement personnel.

                                                                   

Peut-on être contaminé en touchant un caddie de supermarché ?

Je suis en fin de droits de chômage, que faire ? 

Puis-je me rendre dans ma résidence secondaire ?

A-t-on le droit d'aller à des obsèques ?

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Onglet : VIE QUOTIDIENNE

Site réalisé par
Abergraphique